Annulation gratuite : notre charte d'engagements Covid-19

Réservez votre voiture

23/02/2021

Découvrez la cuisine guyanaise avec nos recommandations

L'Atipa, un plat typique guyanais

La cuisine guyanaise est le fruit d’un long brassage entre des cultures de divers horizons. Ce département de la France d’outre-mer était habité par des peuples amérindiens avant l’arrivée des colons européens, des esclaves et d’autres peuples qui y vivent encore.

Ainsi, il n’est pas rare de trouver un plat guyanais d’inspiration culturelle créole ou dont les origines résident dans l’art culinaire asiatique. Les ingrédients employés sont pour la plupart issus de la forêt, des eaux douces ou de la mer.

Ce mélange de cultures donne lieu à une diversité de saveurs avec des plats emblématiques qui convient à une aventure gastronomique d’exception. Dans cet article, allez à la découverte de la cuisine guyanaise et de ses merveilles.

La cuisine guyanaise : De nombreuses inspirations

La Guyane est constituée de plusieurs peuples de diverses cultures et langues. Ces peuples n’ont pas manqué d’influencer avec le temps les habitudes culinaires sur ce territoire d’Amérique du Sud. Les musées de Guyane aident aujourd’hui à retracer leurs histoires et leurs modes de vie.

L’influence amérindienne

La cuisine guyanaise telle qu’elle est connue de nos jours trouve une part de ses origines dans l’art culinaire des peuples amérindiens. D’après les découvertes archéologiques composées entre autres de poteries et de gravures rupestres, ceux-ci ont été les premiers à habiter ce territoire.

Aujourd’hui, les Arawak, Palikur et les indiens Karaibes sont encore présents en Guyane française et constituent près de 5% de la population.

La plupart des ingrédients culinaires de ces peuples proviennent de la forêt amazonienne, des rivières et de l’océan Atlantique. Il s’agit entre autres :

  • Du manioc ;
  • Du gibier ;
  • Des escargots de rivière ;
  • Des poissons ;
  • Des vers palmistes ;
  • Des fruits ;
  • Du miel de mélipones.

Certaines des habitudes culinaires et des plats des peuples amérindiens, à l’instar du boucanage de gibier et du Colombo, ont résisté au temps. Vous pouvez d’ailleurs découvrir chaque plat traditionnel guyanais dans quelques restaurants non loin des belles plages de l’océan Atlantique.

L’influence créole

Après des années de colonisation, le brassage interracial a créé un étonnant mélange des cultures. Nombre de plats sont aujourd’hui le résultat de la fusion entre les arts culinaires européens et africains, donnant naissance à la cuisine créole guyanaise.

Les recettes de la gastronomie créole incluent des produits de la nature environnante tels que :

  • Les fruits de palmiers ;
  • Les poissons d’eau douce ;
  • Les bichoïaks ;
  • Les salades ;
  • Les patates douces ;
  • Les pommes de terre ;
  • Les Calous.

Certains plats, à l’instar de la soupe créole, du boudin créole et du bouillon d’awara très connu dans la cuisine guyanaise, sont concoctés par des créoles. D’autre part, la culture de ces peuples qui représentent plus de la moitié de la population est à découvrir à l’occasion de votre prochain voyage de tourisme en Guyane.

L’influence asiatique

Le peuple des Hmong venus du Laos s’est installé en Guyane vers la fin du XXe siècle. La cuisine guyanaise leur doit la salade de papaye verte, la soupe Khao et le lap. La sauce au lait de coco et aux pousses de bambou est également une spécialité Hmong très appréciée en Guyane.

Les chinois vivant dans la région ont en outre fait entrer dans la cuisine guyanaise le riz cantonais et des soupes. Il existe d’ailleurs dans les villes comme Cayenne et Kourou, des restaurants chinois.

L’influence bushinengué

Les peuples Bushinengué, venus du Suriname situé à l’ouest de la Guyane, ont également apporté leurs touches à la cuisine guyanaise. Encore appelés les noirs marrons, ils sont constitués des descendants d’esclaves africains qui ont fui les plantations de leurs maîtres installés au Suriname :

  • Les Djuka ;
  • Les Saamaka ;
  • Les Kwinti ;
  • Les Boni ou Aluku.

Plusieurs plats bushinengué sont faits à base de manioc, d’arachide ou de riz. En plus, le chocolat confectionné à partir d’un bâton de cacao, d’eau et de sucre ainsi que la fricassée font tous partie des apports de ces peuples à la cuisine guyanaise.

Les incontournables de la cuisine guyanaise

Durant votre séjour, pensez à insérer dans la liste de vos activités en Guyane la dégustation de certains plats de Guyane qui rassemblent une pluralité de cultures. De l’entrée au dessert en passant par le plat principal, vous prendrez du plaisir à découvrir la cuisine guyanaise.

Les entrées typiques de Guyane

Les beignets de crevettes encore appelés acras de crevettes font partie des entrées incontournables en Guyane. Ils sont confectionnés à base de queues de crevettes décortiquées, de farine, d’œufs, de citrons verts et d’épices.

L’autre entrée à déguster absolument dans le cadre de la découverte de la cuisine guyanaise est le bouillon d’awara. Il est fait à base de pâte d’awara qui est un fruit de palmier, de viande boucanée, de poisson boucané, de crevettes et de légumes.

La location de voiture en Guyane donne la liberté nécessaire pour parcourir les restaurants à la découverte des saveurs locales. Vous pouvez ainsi opter pour :

  • La salade de chou maripa ;
  • Les crabes farcis ;
  • Le boudin créole ou boudin noir.

Les viandes

Dans la cuisine guyanaise, la viande occupe une place importante. Elle peut provenir du bœuf, du cabri, du porc, du mouton, des volailles ou du gibier. Pour composer un plat typique guyanais, la viande utilisée est soit boucanée soit marinée.

Parmi les mets dont l’ingrédient de base est la viande, figurent :

  • Le colombo de porc ;
  • Le blaff de poulet ;
  • La fricassée de bœuf ;
  • La fricassée d’iguane ;
  • Le yassa.

Une gastronomie riche en poissons et crustacés

Pour leurs recettes, les autochtones, les créoles ainsi que les autres peuples de Guyane se servent des produits de la nature. Les rivières d’eau douce et l’océan en fournissent une grande partie, notamment les poissons et les crustacés.

Sur ce registre, figurent parmi les ingrédients de la cuisine guyanaise :

  • L’acoupa rouge ;
  • Les huîtres de palétuviers ;
  • L’escargot de saut ;
  • Le crabe de mangrove ;
  • Les crevettes brunes ;
  • L’Aïmara.

Les plats confectionnés à partir de ces produits sont entre autres :

  • Le Calalou ;
  • Les chevrettes au lait de coco ;
  • La sardines Saint-Laurentaises ;
  • Le Tètèwèlè.

Les sauces et légumes

Dans cette communauté aux habitudes culinaires variées, chaque ethnie se sert d’ingrédients de diverses catégories pour sa cuisine. Les légumes les plus fréquemment employés sont : l’aubergine, la cassave, les haricots rouges, le maïs, la patate douce et surtout le manioc.

L’oignon sert à préparer de la soupe aux oignons. Il est aussi possible de se régaler avec les plats accompagnés de la sauce curry, la sauce « chien » ou la sauce au lait de coco.

Les desserts guyanais

Dans la catégorie des desserts incontournables de la cuisine guyanaise se retrouvent les Kontès faits à base de farine, de sucre et de beurre. On y trouve également les beignets dénommés Dizé milé ou œufs de mulet obtenus à partir de farine, de vanille, de cannelle, de sucre et de muscade.

Ils sont très souvent accompagnés de sorbet glacé et de champagne. Les autres desserts de la gastronomie guyanaise incluent :

  • Les tartes aux fruits de Guyane ;
  • La confiture de coco ;
  • Le gâteau cramanioc ;
  • Le pain perdu.

Quelques plats emblématiques de Guyane

Certains plats de la cuisine créole sont réservés à des circonstances particulières. C’est le cas du bouillon d’awara, servi dans la culture créole en signe de bienvenue à un visiteur de marque. C’est un plat emblématique qui accompagne surtout les fêtes religieuses de Pâque et de la Pentecôte.

De même, le boudin créole porte les marques de la Guyane. Préparé avec du piment et suivant un long rituel, il est traditionnellement consommé à la fête de Noël.

La cuisine guyanaise comprend d’autres plats emblématiques de par leur histoire parmi lesquels figurent le gratin de couac, la pimentade ou la salade de couac.